De l'Auvergne à la Côte d'Azur : Notre premier road trip à bord de notre chalet mobile !

26/03/2017

Ça y est ! Nous avons quitté nos boulots et rendu notre appartement à Clermont-Ferrand. Nous sommes libres ! Plus besoin de se contenter de petits week end par ci par là. Nous pouvons partir ! Enfin ! Et nous n’avons pas tardé à prendre la route pour un périple de 9 jours de l'Auvergne à la Côte d'Azur. Nous n’avions pas d’itinéraire précis. Nous avons profité d'un séjour Wonderbox dans les Cévennes offert par les parents de Kevin pour descendre dans le Sud de la France.. pour y trouver du soleil ! Nous n'avons pas pris d'autoroutes et le moins que l'on puisse dire c'est que nous avons découvert du pays. 

 

 

JOUR 1 : LAC DU BOUCHET

 

Cap sur le lac du Bouchet ! Lac naturel de cratère en Haute Loire sur les communes de Cayres et du Bouchet-Saint-Nicolas. Un site exceptionnel qui mérite largement le détour 👍.  On y a fait le tour en moins d'une heure. 

 

 

 

 

 

Nous nous sommes installés tout près de l'étang du Péchay à Costaros. Une nuit un peu fraîche mais nous avons vraiment apprécié le cadre.

 

JOUR 2 : EN ROUTE POUR LES CÉVENNES ! 

 

Au réveil, nous avons pris la route pour les Cévennes. Nous avons fait une halte au Lac de Naussac, un lac de retenue du barrage de Naussac à Langogne en Lozère. Nous n'avons pas pris de photos car malheureusement le beau temps n'était pas au rendez-vous. Nous nous sommes quand même baladés sur la rive la plus sauvage. On y retournera à une période plus propice aux activités nautiques car l'environnement nous a vraiment plu.  

 

Après un déjeuner au bord du lac, nous avons repris la route.. Sous la pluie ! 🌧. Et la météo ne prédisait rien de bon. Eh oui ! S'intéresser au temps devient primordial quand on vit en van. Nous avons rejoint Font Martel pour le week end. Nous avons découvert une jolie route avec des sapins à perte de vue  pour rejoindre ce site insolite où cabanes et gîtes se mêlent parfaitement bien à la nature 🌲. Nous n'allons pas forcément en dire plus sur notre séjour dans l'une de ces cabanes. Malgré le lieu parfait, nous avons été déçus. En plus, nous avons dû affronter la tempête Zeus. On s'était dit que l'on serait mieux dans une cabane plutôt que dans notre van... C'était sans compter sur l'eau qui a traversé les fenêtres de la cabane en pleine nuit ! 

 

 

JOUR 3 : DÉCOUVRIR LES ALENTOURS

 

 

Pas de chance, la tempête ne s'est pas calmé au réveil donc nous avons passé une bonne partie de la journée à cocooner. Mais bon, ça n'a pas fait de mal ! C'est seulement en fin d'après-midi que l'on a pu mettre le nez dehors.

 

Nous avons donc décidé de visiter les alentours. Notre amour pour les cascades nous a amené à celle de Rûnes (ou de Rhûnes) 💦. L'une des plus grandes cascades de Lozère. Pour y accéder, il ne faut pas avoir peur des petites routes ! En effet, dans ce coin, nous étions servis 😀. 

 

Après avoir traversé le village de Runes, situé sur la D35 entre le col de Montmirat et Fraissinet-de-Lozère, nous avons pu nous garer sur un parking à côté du chemin qui mène à la cascade. Il faut descendre ce chemin sur environ 350m pour l'admirer. À savoir, il est un peu escarpé avec un fort dénivelé. Il faut compter 40min environ pour l'aller-retour. La première partie du chemin mène au-dessus de la cascade. Il faut aller jusqu'en bas pour être au pied de la cascade et pouvoir admirer ses 70m de hauteur. Cette partie est aménagée avec des escaliers et des marches assez hautes. La cascade se trouve au hameau de Runes,L'accès à la cascade est fléché et aménagé. 

 

 

JOUR 4 : À LA RECHERCHE DU SOLEIL

 

 

 

On quitte les Cévennes pour trouver un peu soleil ! ☀️. Tifenn voulait voir des flamants roses alors nous avons pris la route direction la Carmague. Nous avons plus qu'apprécié le trajet de Font Martel à Alès durant lequel nous avons longé la rivière du Gardon d'Ales.

 

Nous nous sommes installés à Sainte-Marie de la Mer pour déjeuner (toujours sous la pluie) et après une petite recherche sur Park4night, nous avons trouvé l'emplacement parfait au coeur du Parc Naturel Régional de Camargue pour poser notre chalet mobile. En plus, nous avons eu droit à quelques rayons de soleil ! 

 

Nous avons sauté de joie tellement nous étions contents ! 

 

 

 


Quelques moustiques (pas trop présents à cette époque de l'année), les flamants roses et les chevaux en guise de voisins. Il faut l'avouer, nous n'étions pas trop mal au bord des marais !  

 

 

 

JOUR 5 :  HALTE À CASSIS

 

Le problème quand nous ne préparons pas notre itinéraire, nous ne savons pas forcément où aller et quand nous rejoignons un lieu, nous ne savons pas forcément quoi y faire. C'est ce qu'il s'est passé pour Cassis. En plus, nous n'avions pas de réseaux alors impossible de faire des recherches sur internet. Impatients et (un peu) butés, nous n'avons même pas pensé à s'adresser à l'office du tourisme.

 

Nous sommes quand même tombés un peu par hasard sur la plage des Arènes avec vu sur les crêtes. Nous avons fait également un tour sur le port de Cassis (en bon vieux touristes).

 

Nous avons appris, plus tard, qu'il y avait de magnifiques calanques à l'ouest de Cassis ! On regrette mais ça nous a appris qu'il fallait quand même se renseigner un minimum avant. Surtout quand nous partons pour des destinations aussi fabuleuses. 

 

 

 

Après un passage à la Ciotat, nous avons trouvé l'endroit idéal pour passer la nuit, toujours grâce à Park4night. Cette fois ci à Saint Cyr sur Mer, aux calanques de port d'Alon entre Bandol et le port de la Madrague dans un environnement préservé. Nous nous sommes installés sur un parking avec des pins (payant en été) à 100 mètres de la plage. À peine arrivé, nous sommes partis explorer les environs. Malgré les rafales de vents, nous avons profité d'un fabuleux couché de soleil avec une mer déchainée. 

 

 

 

 

 

 

 

JOUR 6 : DU SOLEIL ! DU SOLEIL !  

 

 

Un réveil ensoleillé entouré de pins. Juste parfait ! Nous avons ensuite pris le sentier du littoral sur la droite des calanques vers la plage de la pointe des Termes.

 

Nous avons marché sur 5km sur un sentier où quelques villas se succèdent. Nous ne sommes pas forcément adeptes de ce genre de paysages. Nous préférons les endroits un peu plus sauvages mais nous avons quand même pris plaisir à se balader sur la falaise. Et surtout, du soleil, du soleil, du soleil ! Une vraie chance de randonner dans de tels conditions. Surtout à cette période de l'année quand il n'y a vraiment pas grand monde sur les sentiers. 

 

Suite à cette petite randonnée, nous sommes rentrés manger dans notre chalet mobile. Le vent fort nous a encore empêché de manger dehors. Autour de nous, nous observions des gens dans la forêt. Nous étions intrigués par ce qu'ils ramassaient. Nous avons donc demandé à un gentil monsieur et c'était de l'asperge sauvage. Il nous en a fait gouter et donné un bouquet de thym fraichement cueilli. Quel gentillesse ! 

 

JOUR 7 : CAP SUR LA PRESQU'ÎLE DE GIENS

 

 La vieille, nous nous sommes installés sur le parking du chemin de la table ronde à la Presqu'île de Giens à Hyères. Pour situer, ce parking mène à la plage des Darboussières. Nous avons eu droit à un réveil tout simplement parfait ! Le vent s'était calmé, il faisait beau et chaud. En plus, nous étions seuls au monde. Nous avons enfin pu prendre notre petit déjeuner dehors. C'était la première fois que ça nous arrivait. Quel pied ! Nous sommes conscients d'avoir été de véritables privilégiés ! 🤗. 

 

Nous sommes ensuite partis à la découverte de la presqu'île et rien de mieux qu'une randonnée d'une dizaine de kilomètres sur le sentier du littoral pour cela. Les photos parlent d'elle même. C'était magnifique et on recommande cette randonnée ! 

 

 

 

 

JOUR 8 : SAINT RAPHAËL

 

 

 

NIGHT SPOT 🌙

 

 

Au port du Poussaï, Dramont, un petit port de pêche typique de la région

 

 

 

 

 

 

JOUR 9 : LA ROUTE DES CRÈTES

 

 

Quand nous étions à Cassis, nous voulions passer par la route des crêtes pour rejoindre la Ciotat. À ce moment-là, la route était fermée pour cause de vents violents. Nous ne voulions pas quitter le sud sans y passer donc après Saint-Raphaël, nous avons fait route vers la Ciotat pour rejoindre Cassis par cette route. Le détour en valait largement la peine ! Chaque virage près de la falaise offre des points de vues remarquables, sur la Méditerranée, sur Cassis et ses calanques à l'ouest, sur la Ciotat et son Bec de l'Aigle à l'est. La route des crêtes s'élève jusqu'à 363m d'altitude, ce sont les plus hautes falaises maritimes de France et d'Europe.  La route surplombe le Cap Canaille par la départementale D141 sur 15km. 

 

 

JOUR 10 : LE LAC DU SALAGOU

 

Sur la route du retour en Auvergne, nous avons passé la nuit au lac du Salagou. Lac artificiel de 750 ha au milieu de collines de roches rouges, appelées "ruffes". Près de Clermont-L'Hérault, à seulement une cinquantaine de kilomètres de Montpellier, c'était la halte parfaite avant de rentrer. Là encore, nous étions seuls au monde et les températures avoisinaient les 25 degrés. Que demander de plus pour notre dernier jour ? 

 

 

 

 

À retenir : 

 

✔️ Les Cévennes, une destination parfaite pour nos futures randonnées ! 
 

✔️ Certaines villes dans le sud ne sont pas très accueillantes (pour les vans/camping-car) donc il faut parfois beaucoup s'éloigner pour trouver le lieu idéal pour passer la nuit

 

✔️ Nous n'avions pas Bidule et heureusement car là encore, nous avons remarqué que les chiens n'étaient pas toujours autorisés sur les sentiers, même tenus en laisse

✔️ Par contre, le sud à cette période (en mars), c'est juste génial !!! 

✔️ Ne pas prendre les autoroutes nous a permis de passer par des routes et des villages atypiques et pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus, il ne faut pas hésiter 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

SUIVEZ-NOUS AU QUOTIDIEN 

 

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

QUI SOMMES NOUS ?

 

ILS PARLENT DE NOUS

 

Qui se cache derrière les Three Vanlifers ? Deux amoureux, Tifenn et Kévin, accompagné par un adorable beagle nommé Bidule. Nous avons fait le choix d'une vie nomade après un road trip à travers l'Europe. Suivez nous dans nos aventures !

En savoir plus

Made with simplicity ✌️ THREEVANLIFERS | BLOG

Copyright © 2018 - 2019  All right reserved 

1200px-TF1_(2013).png
cropped-Logo-Outdoor-Go3-vert-plat-bleu-
Capture d’écran 2018-08-05 à 12.08.40.pn
https---yt3.ggpht.com--mlZURIoYJjU-AAAAA
Capture d’écran 2018-11-19 à 18.53.25.pn
Canal_News_logo.svg.png